09 72 37 25 56 contact@celaneo.fr

Qu’est-ce que la blockchain ?

C’est une structure mathématique pour stocker et transmettre des données de manière sécurisé et d’une façon presque impossible à corrompre. Elle peut être utilisé pour toutes sortes de données ou de valeur.

Blockchain est la technologie sous-jacente aux monnaie numérique (le Bitcoin, Litecoin, Ethereum, et ainsi de suite) mais pas seulement. Elle permet aux informations numériques d’être distribuées, mais pas copié. Cela signifie que chaque morceau individuel de données peut seulement avoir un propriétaire.

On la represente donc comme une base de données qui garde en mémoire absolument tous ce qui a été fait par les utilisateurs depuis la création de celle-ci. Elle est partagée entre tous les utilisateurs, n’a aucun intermédiaire et s’auto gère.

Cette chaine ne peut donc qu’exister dans un réseau P2P (peer-to-peer). En effet chaque ordinateur dans un réseaux distribué garde une copie de la chaine pour éviter tout disfonctionnement. Elles sont évidemment toute mise à jour simultanément.

Comme dis précédemment, au début cette technologie était seulement reliée aux crypto-monnaie telle que le Bitcoin. Mais de plus en plus d’entreprise utilise des blockchains comme un moyen sécurisé et peu couteux de crée et manager tout un réseau de donnée ainsi que tout type de transaction digitale.

Il y a deux types de blockchain, les publiques qui sont utilisable par tous de manière anonyme et toute donnée est infalsifiable, et les privées dont l’utilisation et l’accès sont limité par le créateur de celle-ci (par exemple pour une entreprise).

 

Le fonctionnement d’une blockchain

 

C’est une chaine de bloc qui contiennent des informations.

Pour comprendre le fonctionnement il faut voir comment est composé un bloc

Chaque bloc contient donc des données, un hash pour qu’il soit unique et reconnaissable et le hash du bloc précèdent pour qu’il garde une continuité et qu’il ne soit pas falsifiable. La data peut-être différente en fonction de chaque blockchain. Cela peut être des informations sur des transaction ou juste des informations sur le stockage de certaine donnée.

 

Quand un bloc est créé le hash est automatiquement crée et si on modifie quoi que ce soit dans notre bloc se hash sera automatiquement modifié.

Mais le fait qu’il y ai le hash précédent ne suffit pas pour la sécurité. En effet de nos jours les ordinateurs peuvent calculer très rapidement et une personne mal intentionnée pourrait changer un bloc au milieu de la chaine et recalculé le hash de tous les suivants pour que la chaine soit reconsidérée comme valide.

Vient donc la notion de preuve de travail (ou Proof of Work). Pour ajouter un nouveau bloc a la chaine il y a un temps pour le calcul de cette preuve de travail. (Celui-ci varie en fonction des blockchains par exemple pour le bitcoin nous sommes aux alentours des 10 minutes et pour de l’Ethereum aux alentours des 15 secondes). Ce mécanisme rend très compliqué le fait de modifier un bloc car si on en modifie un il faudra recalculer la preuve de travail de tous les blocs suivants. La sécurité des chaines vient donc de là.

Mais la sécurité ne vient pas de la seulement. En effet comme dis plus haut les chaines sont distribué dans un réseau P2P donc chaque personne a une copie de la chaine. Dans ce processus pour ajouter un bloc il va être envoyé à tous les utilisateurs de la chaine et une vérification va être mise en place et seulement si plus de 50% des réponses sont positive pour la conformité du bloc alors il sera accepté et ajouté à la chaine (on appelle cela un consensus).

On comprend donc très vite que si une personne veut modifier un bloc précédent même s’il arrive à recalculer toutes les preuves de travailles ainsi que tous les hash des blocs suivants il doit ensuite prendre le contrôle d’au moins 51% du réseaux de la blockchain pour réussir à faire passer son bloc et qu’il soit accepté par tout le monde. Ceci est donc théoriquement faisable mais impossible pour le moment avec les moyens existants. Ce qui rend pour le moment les blockchains le moyen de stocker des données ou de faire des transactions de la manière la plus sûr qu’il existe.

Depuis que les blockchains ont vu le jour (2008) elles sont en constante évolution et ne cesse d’être amélioré de jour en jour. Il y a de plus en plus d’utilisateur et cela ne fait que solidifier la sécurité de celle-ci.

L’amélioration la plus récente est la création des contrats intelligents (smart contract) que nous traiterons dans un prochain article.