09 72 37 25 56 contact@celaneo.fr

Le contrat intelligent

Le contrat intelligent a été pour la première fois pensé en 1998 par Nick Szabo qui imaginait un contrat que l’on pourrait stocker dans un réseau distribuer.

Les « Smarts contracts » sont comme les contrats dans la vraie vie à l’exception qu’ils sont complètement digitaux.

C’est un petit programme qui est stocké dans une blockchain dont nous vous parlions dans l’article précèdent.

L’idée du contrat intelligent est encore une fois d’enlever une tierce partie. En effet dans n’importe quelle opération de nos jours nous sommes obligés de passer par un intermédiaire. Par exemple Amazon pour faire des achats ou Google pour surfer sur le net ou même une agence immobilière pour vendre son appartement. Grâce aux contrat intelligent nous allons vers une « désintermédiarisation » de nos taches.

De nos jours si l’on veut faire des paris nous allons passer par un site pour éviter de se faire avoir. En effet quand je pari avec un ami je lui fais confiance donc si par exemple on pari 10€ sur tel ou tel résultat le fait que cet ami vous donne l’argent si vous gagner repose sur votre confiance. Mais il est impossible de faire cela avec le monde en effet qu’est ce qui nous prouve qu’une personne inconnue nous donnera bien l’argent si l’on gagne ? Nous avons alors plusieurs possibilités, soit de faire un contrat signé par les deux parties mais si la personne s’en va et ne vous donne jamais vos sous cela vous coutera chère en avocat et en procédure, cela prendra beaucoup de temps ce qui ne vaut absolument pas le cout pour ce genre de montant. Vous pouvez sinon passer par une tierce personne, vous lui donnez chacun les 10€ et elle s’occupera de donner la totalité au gagnant mais encore une fois qu’est ce qui l’empêche de partir avec les 20€ ?

C’est de cette idée qu’est né le contrat intelligent. Comme dis précédemment il est stockable dans une blockchain mais n’est pas commun à tous les types de blockchain. Par exemple très peu de gens en rédige sur la blockchain Bitcoin car il faudrait les rédiger en assembleur qui est un langage qui se rapproche énormément du langage machine. Les contrats les plus rependu sont basé sur la blockchain Ethereum car le langage pour les rédiger, nommer Solidity qui ressemble fortement au Javascript. Nous utiliserons donc cette blockchain pour expliquer le concept.

Pour rédiger ces contrats il va donc falloir les coder (ici nous n’aborderons que la partie théorique et non du code) à l’aide de base logique tel que : IF / WHEN / THEN, par exemple :

  • IF je reçois un montant X THEN j’envoie un objet Y a la personne qui m’a payé
  • WHEN j’ai terminé mon travail THEN je reçois mon salaire

Il n’y a pas de limite virtuelle à la création d’un contrat et il peut être aussi long que l’on veut. En revanche pour pouvoir publier mon contrat dans la blockchain Ethereum il va falloir que je paye de l’ether (la crypto-monnaie de la blockchain Ethereum) et se prix dépendra du nombre de base logique utilisé et de la longueur du code (pour plus d’information voici le lien du papier jaune détaillant page 20 le prix de chaque action http://yellowpaper.io/). Une fois se prix payé le contrat va être stocké dans la blockchain pour toujours et deviendra immodifiable. Il faut donc faire bien attention a se que l’on publie et qu’il n’y a pas de bug ou d’exploitation frauduleuse possible.

Enfin à chaque fois que quelqu’un utilisera se contrat il faudra débourser les frais d’exécution encore une fois en ether. Mais bien évidement tout ses coûts restent dérisoires et bien plus faibles que n’importe quel tiers site sur les parie sportif pour reprendre l’exemple du dessus.

Pour utiliser un des ses contrats rien de plus simple ils ont chacun une adresse unique dans la blockchain. Une fois donc diffusé dans le réseau il suffit juste d’utiliser son adresse. Voici le déroulement sur l’exemple de tout à l’heure :

  1. On crée un contrat qui prend automatiquement 10€ (en ether) à deux personne voulant parier sur un match.
  2. Une fois le match terminé le contrat va automatiquement voir qui a gagné.
  3. Le gagnant recevra ensuite automatiquement les fonds.

Il n’y a donc aucune fraude possible vu que tout est fait de manière automatique et il n’y a quasiment aucun coût à ce contrat.

Une fois que l’on a compris le principe des contrats intelligents on se rend compte des possibilités infinie dans tous les domaines que ce soit dans la médecine ou dans la politique pour les votes qui ne serait absolument plus falsifiable, pour le changement de propriétaire à une adresse plus besoin d’attendre toute la paperasse et de passer par X intermédiaire pour y arriver dans que l’on a les documents qui font preuve de ce que l’on veut. La vente d’une voiture, le calcul d’éligibilité pour les prêts en fonction de chaque personne plus besoin ni d’assurance ni de frais administratif ce qui pourrait réduire drastiquement les taux …

Ceci est encore une technologie très récente et beaucoup de grandes entreprises s’y intéresse de plus en plus. Dans les 10 prochaines années avec l’évolution de cette technologie certaine parle d’un changement de même envergure que les débuts d’internet dans nos vies.